kermesse

Kermesse de l’école,

Samedi 16 juin 2018

à partir de 11h

possibilité de restauration sur place

si le soleil est des notre, rendez vous à l’école

sinon RDV à la salle polyvalente, place de la mairie

Récital 28 juilletr 2018

Ce 28 juillet 2018, malgré la concurrence des concerts des festivals sur l’Île de Ré et à Mervent, 84 auditeurs étaient venus assister au récital violon piano. Certains venus de loin, Russie, Allemagne, Bordeaux, la Charente Maritime était très présente, mais seulement 11 Puyravaultais ; des personnalités ont tenues à honorer de leur présence : monsieur le curé en charge de la paroisse A. Tenaud, Anne-Marie Coulon, Arnaud Charpentier, le sous préfet S Abdul qui depuis des mois se réjouissait de ce concert fut empêché à la dernière minute ; d’autres personnalités invitées étaient prises par d’autres engagements : la présidente de région, le préfet, l’évêque, le président du conseil départemental, nos élus Bruneau Retailleau, Pierre Henriet, Pierre-Guy Perrier ;

La prestation des artistes François Pineau-Benois au violon et Magali Goimard au piano a été vivement appréciée des auditeurs. Puyravault a bénéficié d’une première mondiale avec la première publique d’une pièce de Lucien Durosoir. Malgré la durée exceptionnelle de 2 heures de musique, personne n’a abandonné en cours d’audition d’un programme varié incluant un blues et des pièces de jazz. , et le public aurait apprécié un bis supplémentaire.

Il convient de remercier les intervenants qui ont permis ce concert de qualité en ne prenant pas de cachet comme la pianiste ou un cachet très minime comme le violoniste et l’accordeur. Si bien que le résultat financier est sur-équilibré pour la commune.

documents : récital du 28 juillet 2018 (format PDF)

Soirée jeux sur Luçon

La ludothèque “La petite récré” de CHAMPAGNE LES MARAIS

a le plaisir de vous inviter à participer à une soirée jeux

au 12 brasseries de LUCON

le samedi 07 avril 2018 à partir de 18h30

 

Musique Tzigane (cliquer pour plus de détails)

Soirée spectacle/concert tzigane : Le 13 octobre

à la salle polyvalente de Puyravault

par le groupe  Ladislava. (cliquer pour voir le lien)

tarifs : 10€ tarif plein, 5€ tarif réduit pour les moins de 18 ans.

Deux artistes polyvalents dotés d’une solide formation, se sont rencontrés en 2011 au Conservatoire Régional de Nancy : Olivier et Emmanuelle. Ils présenteront une histoire de la migration des roms au travers de leur héritage musical depuis l’Inde, jusqu’à l’Europe, histoire illustrée par les projections. Un spectacle à ne pas manquer.

  Lasdislava jeune fille rom voyageant avec sa famille de l’Inde en passant par les pays du Moyen-Orient, les Balkans, jusqu’en France… Elle traverse les espaces et les époques et découvre les cultures des pays qu’elle sillonne, tout en apportant avec elle ses propres racines tziganes.

En découle un répertoire très festif et varié, allant du klezmer au jazz manouche, de la chanson française revisitée à la musique des Balkans, en passant par quelques musiques de films et des compositions.

Emmanuelle – Clarinette et chant

Diplômée du Conservatoire de Nancy et Master de recherche de l’Institut de Musicologie de l’Université de Lorraine. Passionnée par la musique traditionnelle d’Europe de l’Est, la culture gitane et la vie de bohème, c’est naturellement qu’elle se tourne vers la musique klezmer.
Aujourd’hui, elle partage son temps entre son travail d’enseignante et les nombreux concerts qu’elle donne en France et à l’étranger.

Olivier – Guitares

Originaire de la Meuse, Olivier diplômé du Conservatoire de Nancy
Il a été soliste dans l’orchestre de chambre World Music Orchestra, mais également première contrebasse soliste au sein de l’orchestre symphonique de Thionville. Son répertoire très étendu s’étend du baroque, jazz manouche mais aussi métal.

×

×

×

CONDITIONS D’UTILISATION

Cet espace est mis à votre disposition pour nous adresser un message par voie dématérialisée.

Nous vous rappelons que les propos à caractères injurieux, racistes ou diffamatoires, constituent des délits sanctionnés de trois ans d’emprisonnement et d’une amende de 45 000 euros (article 441-1 du code pénal).

Accessibilité